Jean-Benoit DUPONCHELLE
L'HISTOIRE DU FARMOBIL
LOGO FARMOBIL 700

CONCEPTION
Les premières études du prototype d'utilitaire léger ont débuté en 1955 chez le célèbre fabricant allemand de matériel agricole Fahr AG, à Gottmadingen. Le cahier des charges stipulait un poids maximal de 1.000 kg, un empattement de 1.800 mm, une voie de 1.350 mm, un moteur de 20 chevaux et une boîte 5 vitesses pour une vitesse de pointe de 80 km/h...

En 1956, un premier châssis-prototype est présenté. Il est équipé d'un moteur bicylindre en ligne de motocyle Horex Emperator, qui ne donnera pas satisfaction, notamment pour des questions de refroidissement et de vibrations.
PROTO 1


Il laisse la place rapidement à une seconde version à carrosserie bulbeuse, porte unique frontale (similaire à l'Isetta) et moteur de Bmw 600 accouplé à une boîte 4 vitesses. Ce modèle, présenté à la presse en juillet 1959, est annoncé à un prix inférieur à 4.000 DM.

PROTO 2

La porte unique centrale ayant reçu un accueil mitigé de la clientèle, une nouvelle version est proposée. Elle conserve toujours la carrosserie bulbeuse, mais l'accès se fait maintenant d'une façon classique par deux petites portes latérales. Ce prototype emprunte les éléments mécaniques de la Bmw 700 LS, à savoir le moteur et la boîte, le freinage, la timonerie et les trains roulants. 15 exemplaires seront assemblés à l'usine de tracteur de Fahr pour les tests d'homologation.

PROTO 3A PROTO 3BPROTO 3CPROTO 3D

Variantes sur le prototype n°3    Autres variantes sur le prototype 3
Intéressantes photos d'usine (courtaisie de M. Rainer SPARN) Photos d'usine (1)    Photos d'usine (2)    Photos d'usine (3)   

CONSTRUCTION
Les capacités techniques de l'usine de Gottmadigen ne se s'accordaient pas à une production de masse du Farmobil. Les concepteurs ont donc concédé une license à un fabricant Grec pour la construction de cet utilitaire. Au passage, la production est simplifiée avec l'utilisation de panneaux de tôle nervurée soudés entre eux et de ce fait une carrosserie anguleuse. La firme Farco, basée à Thessaloniki (Grèce) et dirigée par les frères Kondogouris, s'est donc chargée de la production, dans une usine crée à cet effet et employant une cinquantaine d'ouvriers. Les ingénieurs de Fahr ont contribué au lancement de cette unité de production grecque. A partir de 1962, les premiers Farmobil construit en Grèce sont apparus sur le marché allemand. Cette production a continué jusque 1966 et environ 1.000 véhicules sont sortis des chaînes durant ces 4 années.
Proto 4 Usine Farco

HOMOLOGUATION EN FRANCE (courtoisie de M. Gregory Bradbury)
Le 14 décembre 1964, une première demande d'homologuation a été déposée par la société Simca Automobile, en tant que centre de distribution de Chrysler. Cette demande a été enregistré sous la référence AU-1139-64.
Elle incluait entres autres les documents suivants ;
- une fiche de renseignement détaillant quelques équipements de base,
- un proçès verbal sur le rayonnement électrique (page1) (page2) référencé N° 64-11.197 A, réalisé par le laboratoire de l'Union de l'Automobile, du motocycle et du Cycle (UTAC) en date du 17 novembre 1964,
- un proçès verbal sur le bruit (page 1) (photo annexée) référencé N° 64-12.329 A, réalisé par le laboratoire de l'U.T.A.C. en date du 9 novembre 1964,
- les croquis dimensionnés de face et de côté .

Le modèle d'homologuation est le N° 1282 équipé du moteur N° 786092-5.
Le dossier a été refusé une première fois le 14 décembre 1964.
Une seconde demande a été formulée le 15 janvier 1965, incluant 4 modifications mineures.
Cette fois, la notice descriptive se compose de 4 pages très détaillées (page1) (page2) (page 3) (page4) (page5)et se terminait par l'agréement officiel, daté du 23 juin 1965.
Une note de calcul manuscrite en date du 23 juin 1965 et signée par l'ingénieur en chef des Mines de Paris, confirme une puissance fiscale de 4 CV.
La notice descriptive officielle (feuille d'homologuation page1 page2 ), est rédigée sur la base des éléments précédents et signés en date du 23 juin 1965 par messieurs J. Proust, Ingénieur en Chef des mines, Arnouil, Ingénieur des mines et Chabot, inspecteur des automobiles.
En complément, le 30 mars 1966, le rapport N° 66-3.033/4 de l'UTAC établira la conformité du système de réaspiration des gaz de carter (page1 page2 page3 page4 page5 page6 page7). Ce test sera réalisé sur le Farmobil N° 2183, équipé du moteur N° 786 659.

Au fil de ces documents officiels, ont peut relever que la société Simca ne sera réellement accréditée pour la marque Farmobil qu'à partir de mai 1965. Sera présenté à l'homologuation française la configuration plateau cabine avec 2 places assises. La configuration plateau/cabine et banquette permettant 5 places assises, ne sera pas proposée contrairement à d'autres pays.

COMMERCIALISATION
Initialement, le réseau BMW a assuré, notamment en Allemagne, la distribution de cet utilitaire.
Fiche d'homologuation Allemande (1) Fiche d'homologuation Allemande (2)Fiche d'homologuation Allemande (3)

Vers 1963, le groupe Chrysler a acquis la société Grecque Farco, qui était en charge de la production. Les vues à court terme du groupe étant de s'introduire par là même sur le marché allemand. Quelques années plus tard, d'autres mouvements stratégiques du groupe ont rendu caduque l'utilisation de Farco pour atteindre le marché allemand, la production du Farmobil a donc été arrêtée et les modèles en stock ont été confiés aux différentes filiales européennes de Chrysler, notamment Simca en France, pour distribution dans leur réseau national.

Pour faire simple, conçu par Fahr en Allemagne, fabriqué par Farco AG en Grèce qui devriendra Chrysler Hellas SAI dans un second temps, distribué initiallement par Bmw en Allemagne puis par le réseau Chrysler européen (Chrysler International, Simca, Rootes...), un bel exemple de mondialisation avant l'heure...

LOGO BMWLOGO FAHRLOGO HELLASLOGO FARCOLOGO CHRYSLER INTLOGO FARMOBILLOGO BMW